Xaraasi Xanne (Crossing Voices)/Documentaire sur Grand Écran

View Images
(2)
06 February 2024
Film screening and Q&A

6 FEVRIER 2024 | AU FORUM DES IMAGES

Au début des années 1970, l’État français limite les flux migratoires. Plusieurs cinéastes africains installés en France forgent dès lors une mémoire cinématographique de cette époque, en épousant la première personne du pluriel. — 𝐂𝐥𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐀𝐥𝐥𝐨𝐮𝐜𝐡𝐞

𝟏𝟖𝐡𝟑𝟎
𝑴𝒆𝒔 𝒗𝒐𝒊𝒔𝒊𝒏𝒔
𝐔𝐧 𝐟𝐢𝐥𝐦 𝐝𝐞 𝐌𝐞𝐝 𝐇𝐨𝐧𝐝𝐨
𝖥𝗋𝖺𝗇𝖼𝖾, 𝖬𝖺𝗎𝗋𝗂𝗍𝖺𝗇𝗂𝖾, 𝖢𝗈𝗎𝗅𝖾𝗎𝗋 𝖾𝗍 𝖭𝗈𝗂𝗋 & 𝖡𝗅𝖺𝗇𝖼, 𝟣𝟫𝟩𝟥, 𝟥𝟨𝗆𝗂𝗇, 𝖢𝗂𝗇. 𝖭𝗎𝗆

À l’écoute d’ouvriers immigrés originaires d’Afrique, logés dans un foyer insalubre, Med Hondo accueille leur parole sans fard. Respectueux de la durée et de la forme d’énonciation de « ses voisins », il rend compte de l’existence de ceux qui sont à la base de l’économie d’un pays entier.

𝑨𝒍𝒊 𝒂𝒖 𝒑𝒂𝒚𝒔 𝒅𝒆𝒔 𝒎𝒆𝒓𝒗𝒆𝒊𝒍𝒍𝒆𝒔
𝐔𝐧 𝐟𝐢𝐥𝐦 𝐝𝐞 𝐃𝐣𝐨𝐮𝐡𝐫𝐚 𝐀𝐛𝐨𝐮𝐝𝐚 𝐞𝐭 𝐀𝐥𝐚𝐢𝐧 𝐁𝐨𝐧𝐧𝐚𝐦𝐲
𝖥𝗋𝖺𝗇𝖼𝖾, 𝖵𝗈𝗌𝗍𝖿𝗋, 𝖢𝗈𝗎𝗅𝖾𝗎𝗋, 𝟣𝟫𝟩𝟧, 𝟧𝟫𝗆𝗂𝗇, 𝖢𝗂𝗇. 𝖭𝗎𝗆

Le duo de cinéastes arpente Paris avec une caméra 16 mm, dépeignant le quotidien de prolétaires immigrés grâce à qui la capitale est vivable pour les Français. L’image rime peu à peu avec mirage.

𝟐𝟎𝐡𝟒𝟓
𝑳𝒆𝒔 𝒗𝒐𝒊𝒙 𝒄𝒓𝒐𝒊𝒔𝒆́𝒆𝒔
𝐔𝐧 𝐟𝐢𝐥𝐦 𝐝𝐞 𝐑𝐚𝐩𝐡𝐚𝐞̈𝐥 𝐆𝐫𝐢𝐬𝐞𝐲 𝐞𝐭 𝐁𝐨𝐮𝐛𝐚 𝐓𝐨𝐮𝐫𝐞́
𝖥𝗋𝖺𝗇𝖼𝖾, 𝖠𝗅𝗅𝖾𝗆𝖺𝗀𝗇𝖾, 𝖢𝗈𝗎𝗅𝖾𝗎𝗋, 𝟤𝟢𝟤𝟤, 𝟤𝗁𝟢𝟤, 𝖢𝗂𝗇. 𝖭𝗎𝗆

Dénoncer l’oppression tout en traçant la voie possible d’une émancipation : Les Voix croisées est le point d’intersection entre la chronique parisienne d’un migrant africain dans les années 1970 et le portrait de la fondation d’une coopérative agricole au Mali.

Location

All News